Faune et flore du Costa Rica

Avec une surface qui ne représente que 0,03% des terres émergées sur toute la planète, le Costa Rica regroupe pourtant à lui seul pas moins de 6% de la biodiversité mondiale. Ce pays né il y a 3 millions d’années au milieu de l’océan regroupe deux grands biotopes aux influences du Nord et du Sud de l’Amérique. Au total, sur 10000 km² vous pouvez y recenser 615 espèces animales (pour comparaison, en Amérique du nord il faut compter 104 espèces sur la même surface).

La faune du Costa Rica

Découvrez nos suggestions d’itinéraires au Costa Rica :

* Prix par personne et à partir de, sur une base 2 personnes

Exceptionnelle et atypique, la faune du Costa Rica est composée de mammifères marins, terrestres, mais aussi de reptiles, d’amphibiens, et bien évidemment d’insectes et de nombreux oiseaux par milliers. Le pays abrite environ 160 espèces d’amphibiens qui comprennent de minuscules grenouilles dendrobates très mignonnes. Au niveau des mammifères, vous en dénombrez environ 200 espèces différentes, incluant le très étonnant paresseux à trois doigts, le raton laveur et le jaguar, véritable roi de la forêt. Au niveau des reptiles, il ne sera pas rare de croiser l’une des 220 espèces dont le lézard “marcheur sur l’eau” ainsi que la vipère “fer de lance”, très redoutable. Et ce n’est pas tout : vous serez entourés d’environ 850 espèces d’oiseaux différentes dont le très célèbre quetzal, le martin pêcheur, le perroquet, et pas moins de 35000 espèces d’insectes dont certaines ne sont pas encore totalement identifiées.

La flore du Costa Rica

En raison de sa biodiversité atypique, le Costa Rica accueille aujourd’hui plus de 10000 espèces de végétaux aux couleurs, formes et tailles qui suscitent l’admiration de tous. Pour protéger cet environnement exceptionnel, 26 parcs nationaux et d’autres réserves et refuges ont été créés au fil des années. Aujourd’hui, environ 30% du territoire du Costa Rica est 100% protégé. Chaque année, les botanistes recensent de nouvelles espèces de plantes vasculaires au cœur des nombreux biotopes présents dans le pays. L’exploration est sans fin, au fil des forêts sèches, des mangroves, mais aussi des forêts de nuage. Parmi les espèces recensées, on découvre le laurier, le bambou ou encore le figuier étrangleur.

Les sites naturels du Costa Rica

Le Costa Rica est un pays qui a pris très tôt conscience de son devoir de protéger sa faune et sa flore. Depuis les années 60, le gouvernement a pris des mesures importantes par la création de plusieurs dizaines de parcs nationaux, ainsi que des réserves animalières et biologiques. Des réserves forestières sont également délimitées. Au total, près d’un tiers de la surface du pays est classée “territoire protégé”, ce qui place le Costa Rica à la tête des 14 pays qui consacre plus de 23% de leur surface territoriale pour préserver la nature, faune et flore. Le tout premier parc créé en 1963 est la “Reserva Natural Absoluta Cabo Blanco”. Voici les principaux autres parcs nationaux créés depuis cette période :

  • Dans la région du Pacifique Central : le Parc National Manuel Carara, le Parc National Manuel Antonio
  • Dans la Vallée Centrale : le Parc National Poas
  • Dans le Pacifique Sud : le Parc National Corcovado
  • Dans le Pacifique Nord : le Parc National Santa Rosa
  • Sur la côte Caraïbe : le Parc National Tortuguero

Depuis les années 60, le pays a pris conscience de son rôle important pour préserver les espèces animales et végétales. La découverte du Costa Rica s’inscrit dans une démarche de respect de la nature, de ses sites volcaniques et de ses animaux qui peuvent y vivre en toute quiétude. C’est un des pays qui favorise le plus l’écotourisme au monde, disposant de deux mers et de sites privilégiés pour la randonnée et la découverte des magnifiques reliefs.


Autres informations sur la géographie costaricaine

Haut