Costa Rica

Pays de rêve pour les adeptes de l’écotourisme, un voyage Costa Rica révèle une quantité de découvertes fantastiques tant sur la nature que la gentillesse des habitants. L’histoire du pays démontre à quel point la volonté de paix est ancrée, avec une tradition d’accueil désormais légendaire. A vous de vous laisser surprendre par la richesse (au propre comme au figuré) que ce fabuleux pays a à offrir.

La géographie du Costa Rica

Le territoire du Costa Rica s’étend sur une superficie de 51 100 km² sur l’isthme centraméricain. Le pays est entouré à l’est par la mer des Caraïbes et à l’ouest et au sud par l’océan Pacifique. Au sud-est, il est limitrophe avec le Panama et au nord par le Nicaragua. La capitale du pays est San José, qui rassemble dans toute son agglomération près d’un tiers de toute la population du Costa Rica. Réparti en quatre grands secteurs, le Costa Rica offre une multitude de paysages variés, incluant les chaînes montagneuses, les volcans, les forêts tropicales et également des plaines plus arides. Deux saisons rythment le pays, avec une saison sèche entre décembre et avril ainsi qu’une saison humide entre avril et novembre. Mais à tout moment de l’année il est possible de voyager, en choisissant bien son point de chute.

La culture au Costa Rica

Voici la devise propre au Costa Rica : Vivan semper el trabajo y la paz (Que vivent pour toujours le travail et la paix ! ). La culture costaricienne est influencée par la rencontre entre deux cultures ancestrales, qui sont l’influence de l’empire Maya et l’influence des Chibcha, dont on retrouve encore aujourd’hui plusieurs langues encore parlées couramment. De même, la côte atlantique fut peuplée par des africains, essentiellement de Jamaïque. Pour développer les chemins de fer, ce sont des milliers de familles venues de Chine qui sont venues s’installer au Costa Rica. Toutes ces influences ont créé un mélange de cultures très variées au cœur du Costa Rica. Avec une population catholique à environ 75%, les principales fêtes et jours fériés y sont directement liés. A noter toutefois la journée de la Diversité culturelle, qui a lieu le 12 octobre, et la Fête de l’Indépendance, qui est le 15 septembre.

L’économie du Costa Rica


Aujourd’hui l’économie du pays repose essentiellement sur ses activités touristiques. Le gouvernement ayant mis en place des mesures drastiques pour préserver l’environnement, toutes les infrastructures et activités font l’objet d’un contrôle important. Chaque année, le pays accueille deux millions de visiteurs dans le cadre de séjours écotouristiques. De par sa situation géographique très particulière, le Costa Rica bénéficie d’un accès direct au marché de l’Amérique du Nord. Par ailleurs, le pays se trouve sur le même fuseau horaire que des grandes villes comme Chicago ou Dallas. Avec des accès maritimes bien développés, le pays accède également au marché asiatique ainsi qu’au marché européen. Les autres ressources économiques du Costa Rica proviennent de la culture d’ananas, de bananes et de café. Mais l’industrie high-tech est également en plein essor, notamment par la fabrication de microprocesseurs. Le pays attire les grands noms de cette industrie en raison du haut niveau d’éducation des habitants.

La population du Costa Rica

Aujourd’hui, le Costa Rica compte près de 5 millions d’habitants. Ceux-ci sont répartis entre des populations indigènes, des espagnols, des descendants d’africains, ainsi que des juifs convertis qui sont arrivés au Costa Rica lors de la période de colonisation. Les Amérindiens ne représentent aujourd’hui que 2,4 % de la population, et les africains 1%. C’est la population blanche qui domine à 83,63%, avec 6,7% de métissés. Les principaux groupes migratoires ont eu lieux en 1927, du Nicaragua. Un autre flux important est constaté entre les années 1995 et 2000, ceci en raison de la situation politique et socio-économique du pays voisin. Si environ 98% de la population est alphabétisée, la pauvreté est estimée à environ 21%. La moyenne d’âge est de 30 ans, et l’espérance de vie est de 78 ans en moyenne.

L’histoire du Costa Rica

Dans l'histoire du Costa Rica, il faut remonter à l’an 10 000 av. J.-C. pour retrouver les toutes premières traces de vie sur le territoire, en particulier dans la vallée Turrialba avec les groupes de chasseurs-cueilleurs. Des groupes d’origines très différentes auraient vécu dans cette région. La culture de tubercules apparaît vers le 5ème millénaire av. J.-C. et les premières utilisations de céramique remontent au 3ème millénaire av. J.-C. C’est vers l’an 300 av. J.-C. qu’apparaissent les premières cultures de maïs. Entre le 8ème siècle après J.-C. et l’arrivée des Espagnols, les populations croissent avec une forme complexe de vie sociale. C’est en 1502 que Christophe Colomb arrive au Costa Rica, et le pays sera ensuite gouverné durant trois siècles par la Capitainerie générale du Guatemala, sous les ordres de l’Espagne. Le pays obtiendra son indépendance en 1821 et deviendra ensuite membre de la République fédérale d’Amérique centrale. Rares seront les périodes de dictature, la dernière en date se situant en 1948, par le chef Picado. Depuis, la seconde république est proclamée après le renversement de Picado. L’armée est définitivement supprimée et des élections libres sont organisées.

Les langues parlées au Costa Rica

La langue principale du Costa Rica est l’espagnol, qui est parlé par presque tout l’ensemble de la population, surnommé localement le pachuco. C’est également la langue officielle enseignée dans les écoles. Aujourd’hui, l’anglais (version américaine) est également couramment parlé. Mais le français est devenu la première langue étrangère enseignée à l’école, au premier cycle secondaire. Elle est ensuite proposée en option au lycée. En 2014, le Costa Rica obtient son adhésion au sein de l’organisation internationale de la francophonie. Plusieurs langues indigènes continuent d’être pratiquées, descendant toutes des influences ethniques Chibcha (le Malecu, ou le Bribri, pour en citer deux) Plusieurs d’entre elles ont disparu au début de ce siècle (Le Terraba et le Boruca). Enfin, dans la zone des Caraïbes, un dialecte d’anglais parlé est couramment parlé : le criollo limonense.

Le Costa Rica est un petit pays qui a mille et une histoires à raconter, de nombreux paysages et une culture très riche. Sa cuisine généreuse, sa simplicité d’organisation et ses 1290 km de côte en font un pays très attractif pour les sportifs, les vacanciers, ainsi que les aventuriers. Prônant la paix, le gouvernement concentre ses activités dans le tourisme et l’exportation d’agriculture et de services, le tout en gardant la main sur la protection de l’environnement.


Autres informations utiles pour préparer un voyage au Costa Rica

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

20022

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

132145

voyageurs nous ont fait confiance

Haut