Climat du Costa Rica

En raison des caractéristiques particulières de la géographie du Costa Rica, l’ensemble du pays est sous l’influence du climat du Costa Rica, qui se traduit par deux grandes saisons principales : la saison humide et la saison sèche. Pourtant, comme l’indiquent les climatologues, on recense environ 150 microclimats dans tout le pays. Il peut en effet pleuvoir de part et d’autre d’une ville, alors que le soleil brille à seulement quelques kilomètres. Tout dépend de la position géographique et de l’altitude où vous vous trouvez.

Les différents microclimats (ou secteurs climatiques)

La côte Caraïbe

Découvrez nos suggestions d’itinéraires au Costa Rica :

* Prix par personne et à partir de, sur une base 2 personnes

Les pluies sont bien plus fréquentes au nord et au sud de la côte Caraïbe que sur la côte Pacifique. La saison sèche est quasiment inexistante, les mois les moins pluvieux sont les mois de septembre et octobre. La pluie est très importante dans cette zone, avec parfois jusqu’à 6 mètres de pluie enregistrés par endroits.

La côte Pacifique

Au nord de cette côte, la saison sèche peut toucher la région durant plusieurs mois, ce qui dessèche la végétation. Le phénomène s’intensifie à cause d’El Nino. Les températures sont très élevées, allant jusqu’à 35°C en moyenne en journée et 20°C la nuit. C’est ici que se trouvent les villes les plus chaudes du Costa Rica, notamment Liberia et Puntarenas.

Au sud de la côte, le climat est moins sec que la région au nord. Les paysages gardent donc un aspect verdoyant. Les jungles du parc de Corcovado peuvent accueillir jusqu’à 9 mètres de pluie en saison humide.

Les autres régions

Dans la Vallée Centrale et plus particulièrement la capitale San José, l’air est doux et les températures sont agréables. C’est la partie du pays où les températures sont les plus agréables. Au centre, dans les montagnes, les températures baissent à 14°C en janvier et février. A la saison sèche, il fait en général 23°C.

Les saisons

Le Costa Rica connaît une multitude de microclimats mais deux saisons principales dominent durant l’année. Entre les mois de décembre et avril, c’est la saison sèche qui occupe le territoire, avec des pics de baisse de température durant les mois de mars et avril. Si vous vous demandez par exemple où partir en janvier, le Costa Rica peut être une belle option à considerer. La saison des pluies a lieu entre les mois de mai et novembre. Selon les zones, les variations peuvent être très importantes. Durant cette saison, la végétation s’épanouit énormément. La pluie ne tombe pas de façon constante ; en général, les averses (ou aguaceros) surviennent plutôt dans l’après-midi, alors que les matinées sont bien ensoleillées.

La meilleure période pour se rendre au Costa Rica

Entre les mois de décembre et avril, c’est la saison sèche qui domine. A cette période, il est plus facile de pratiquer le 4x4 sur les routes et la végétation est moins dense, ce qui permet de voir des animaux. Le manque de pluie en revanche dessèche les paysages de la côte Pacifique, mais vous pouvez sans aucun problème pratiquer les sports nautiques sous un beau soleil. Bien que ce soit la saison idéale pour voyager au Costa Rica, il y a également des avantages à s’y rendre lors de la saison humide. En effet, la température est mieux supportable et les paysages verdoyants sont splendides. De façon générale, il y a moins d’affluence touristique et les prix sont bien moins élevés. Lors de la saison des pluies, celles-ci n’ont lieu qu’à certaines heures de la journée, ce qui permet d’organiser le programme en tenant compte de ce point. Les matinées restent bien ensoleillées, et les averses cessent en fin d’après-midi. Il y a une forte affluence touristique durant les mois de décembre, janvier, février et juillet, avec une très grande fréquentation.

Voyager au Costa Rica est toute une aventure ! Bien qu’il soit plus pratique d’y voyager à la saison sèche, il est également intéressant de s’y rendre à d’autres périodes de l’année, pour échapper aux affluences de touristes. Cela n’empêche en rien la pratique d’activités balnéaires ou d’excursions, mais ces dernières seront moins évidentes en raison de l’état des routes lors des pluies quotidiennes. Vous pouvez également découvrir des paysages fabuleux au moment de la saison des pluies, avec une végétation très dense. Selon votre destination, la météo peut changer du tout au tout en raison de nombreux microclimats.


Autres informations sur la géographie costaricaine

Haut